V and B Life
27 mai 2015

Construction d’un nouveau bateau V and B !

Un défi sportif, humain et solidaire !

Après l’aventure prometteuse initiée lors de la dernière Route du Rhum, V and B confirme son soutien au skipper malouin Maxime SOREL, avec la construction, en ce moment, d’un bateau dont l’ambition est claire : viser des podiums.

6afc0f_9b4a1bb29dc64a2fa7e83382a5a2039c.jpg_srz_p_1290_860_85_22_0.50_1.20_0.00_jpg_srz

Premières images de la construction du bateau V and B

Le bateau, un Class40, actuellement dans les chantiers de la Trinité-sur-Mer, a été imaginé par l’architecte Sam Manuard.

Il sera mis à l’eau en août prochain, et sa première sortie en course aura lieu lors de la transat Jacques Vabre, en novembre. Durant les quatre prochaines années, il participera à différentes régates et courses dans l’objectif de participer à la prochaine Route du Rhum.

Construction du bateau V and B

Chantier bateau V and B

Une cause : vaincre la mucoviscidose

Outre cet objectif sportif, le bateau portera haut les couleurs de l’association soutenue par le skipper et par notre réseau, Vaincre la mucoviscidose.

“Aujourd’hui, 2 millions de personnes sont porteuses du gène de la mucoviscidose. Cette maladie génétique n’a qu’un adversaire : la recherche médicale. En soutenant l’association Vaincre la mucoviscidose, c’est autant de dons récoltés pour les chercheurs et aider la vie des malades”, explique Maxime SOREL.

Maxime Sorel - association

Un soutien à la hauteur de plus d’un million d’euros

Pour Jean-Pierre DEROUET et Emmanuel BOUVET, les dirigeants du réseau, qui compte aujourd’hui près de 100 magasins, “les valeurs humaines de la voile au service de la recherche est l’évidence même que V and B a aussi un rôle à jouer à travers son envergure commerciale et sociale, à croire à un monde meilleur”.

En investissant plus d’un million d’euros dans ce bateau, en initiant ce projet collectif sur plusieurs années, l’ensemble de notre réseau V and B – les franchisés étant associés au projet, entendent contribuer au mieux à ce monde meilleur.

Soutenu par notre réseau, il n’en reste pas moins que le budget n’est pas encore bouclé. Il manque aujourd’hui 35%, soit 120 000 euros / an sur 4 ans. Avis aux sponsors…