Culture Vin
24 septembre 2020

Comment organiser sa propre soirée dégustation vin à la maison ?

soirée dégustation vin

Vous ne savez pas quoi faire samedi soir ? Et si vous organisez une soirée dégustation vin à la maison ? Une belle occasion de retrouver vos amis autour d’un moment convivial ! La soirée dégustation est l’occasion de prendre son temps pour découvrir de nouveaux vins dans un cadre intimiste. Vous ne savez pas par où commencer ? Pas de problème, nous vous avons fait un article détaillé pour ne rien louper et impressionner vos convives !  

1- Choisir un thème

Avant même de vous lancer dans vos préparatifs, nous vous conseillons de définir un thème à votre soirée dégustation. Axez-la sur un type de vin : vin rouge, vin blanc, une région viticole, des appellations peu connues, découverte d’une gamme de produits, accord vin fromage.. Les thèmes ne sont pas ce qu’il manque !  

En panne d’inspiration ? Vous pouvez demander à chacun de vos amis de ramener une bouteille de leur choix qu’ils vous communiquerons avant la soirée : vous n’aurez plus qu’à préparer les accords ! 

2- La préparation 

Préparez vos convives ! Dans le cas d’une soirée dégustation, prévenez-les de ne pas manger avant pour que leur palet puisse ressentir les vins au mieux. 

Demandez à votre caviste des conseils : la température de service, le temps de conservation, le bon timing pour ouvrir la bouteille. Vous pourrez ainsi établir une fiche de dégustation qui pourra vous accompagner pendant la soirée. Pas besoin de connaître les fiches techniques par cœur pour paraître pour le meilleur caviste ! Vous avez le droit à vos antisèches ! 

3- S’équiper en matériel

matériel pour soirée dégustation vin

Le lieu

Une table blanche et une bonne lumière permettront à vos convives de mieux voir les différences de robes entre les vins.

Le verre de dégustation

Les verres à pied dits “INAO” sont parfaits pour une dégustation. Leur forme “tulipe” large en bas du calice et resserrée sur le haut du verre permet de développer les arômes dans le verre et les concentrer vers le nez. Une façon de ressentir le vin dans son intégralité ! 

La carafe

La carafe peut être aussi utile pour développer les aromatiques de vos vins. On dit souvent de laisser les vieux vins rouges dans leur bouteille et de carafer les vins jeunes.

Le petit bonus, si vous voulez impressionner vos convives, faites-leur goûter un vin non carafé en début de dégustation puis faites-leur goûter le même vin mais cette fois-ci carafé ! Ils auront l’impression de goûter un vin totalement différent ! 

Le crachoir

Vous pouvez également avoir un crachoir. Ne voyez pas cela comme du gâchis, le crachoir permet de restaurer le palet. En effet, après plusieurs vins dégustés votre palet peut facilement saturer et avoir du mal à ressentir les prochains vins.

Les bouchons vides d’air

Pour les bouteilles qui ne sont pas entièrement consommées, n’hésitez pas à vous équiper de bouchons vides d’air pour conserver le vin plus longtemps. En aspirant l’air vous pourrez garder le vin 4-5 jours contre 2 jours sans bouchon vide d’air. 

Attention, cet accessoire est à éviter avec certains vins : s’ils ont une méthode dite “nature”, vous enlèverez une partie du vin en aspirant l’air !

Chaussettes pour bouteille de vin

Aussi, si vous souhaitez réaliser une dégustation à l’aveugle, vous pouvez camoufler vos bouteilles avec des chaussettes pour bouteille de vin : cela évite les aprioris que l’on peut avoir en lisant une étiquette. Un soupçon de surprise pour vos amis !

Fiches, visuels pour aider vos convives

Par ailleurs, pour permettre à vos invités de mieux décrire la robe, vous pouvez imprimer des visuels (comme ci-dessous).  

couleurs vins blancs
Couleurs vins blancs
couleurs vins rouges
Couleurs vins rouges

VISUEL

N’hésitez pas à mettre à disposition des fiches de dégustation pour permettre à vos convives de prendre des notes tout au long de la dégustation.

Pour terminer, n’hésitez pas à avoir du vocabulaire sous le coude pour faire exprimer vos invités et les inciter à expliquer leur ressenti. 

4- Ordre de dégustation

ordre de dégustation vin

Nous vous conseillons de déguster en premier des vins blancs plutôt secs comme les blancs secs de la région du Val de Loire pour aller vers des vins plus moelleux
Vous pouvez aussi commencer votre dégustation par des vins jeunes pour la terminer par des vins plus charnus, vieux et tanniques. 
Cela a pour objectif de ne pas saturer votre palet trop vite. Si l’on commence avec un vin avec plus de corps dès le début, vous aurez du mal à ressentir les suivants.  

La soirée dégustation est avant tout un moment convivial où l’on prend son temps !

5- Avec quoi accompagner la dégustation ?

Il est préférable de goûter le vin avant pour définir ce qui l’accompagne. Ceci dit, vous pouvez aussi faire appel à votre caviste.

Pour n’importe quel type de dégustation, vous accompagnez le vin d’aliments plutôt neutre qui permettront de vous refaire le palais : du pain, bretzel et surtout de l’eau !  

On utilise généralement du fromage mais il est possible de faire des cuillères en une seule bouchée pour travailler des choses plus complexes. 

Vous pouvez jouer sur les types d’accords :

  • les accords fusion : ce sont ceux auxquels on pense automatiquement, et qui s’accordent sans doute possible 
  • les accords contraires, accord opposition gourmande : comme de l’acidité avec du moelleux. 

Quelques exemples d’accords :

  • Un muscadet qui est plutôt acide convient très bien avec des fruits de mer ou des poissons à chair.  
  • Un vin doux naturel “le Maury” qui se rapproche beaucoup du porto s’accompagne facilement d’un gâteau au chocolat !
  • Vous pouvez aussi contrebalancé les accords : un vin moelleux comme le Monbazillac peut être associé à un fromage bleu fort tout comme le Champagne avec une tuile de parmesan !

A savoir, l’accord parfait est très rare, ne vous mettez pas trop la pression ! 

6- Comment déguster et décrire sa dégustation ?

En tant que “chef d’orchestre” de cette soirée dégustation, nous vous conseillons de ne pas trop en dire au début de la soirée pour aller sur l’authenticité du produit. Vous pouvez ensuite, donner quelques notions d’appellations et de terroirs. 

Avant de déguster, analysez le vin au visuel en décrivant sa robe. Sachez que vous pouvez différencier un vin jeune d’un vin vieux rien qu’au visuel.

Comparaison vin jeune et vin vieux

comparaison vin vieux vin jeune
Sur la photo ci dessus, le vin vieux est au dessus (2014) avec le dernier disque à la couleur marron et le vin jeune en dessous (2019) avec le dernier disque à la couleur plutôt violette.

Avec les fiches dégustations au préalable imprimées, vous pouvez inviter vos convives à noter leur ressenti : 

  • Visuel : décrivez la couleur avec l’aide du nuancier des différentes robes. 
  • Ensuite vient le moment de sentir le vin. Cela se déroule en 2 étapes :
    1- On sent d’abord le vin directement dans le verre sans l’agiter.
    2- On agite le verre pour trouver de nouvelles aromatiques (arômes fruités, floraux, végétaux, animaux, boisés, épicés…). 

Concernant le ressenti, il n’y a pas de mauvaise réponse ! Une odeur est souvent interprétée en souvenir d’une image de notre vécu.

  • Langue : Vous pouvez vous aider du schéma ci-dessous pour faire exprimer le ressenti (fruité, épicé, fumé,…). 

Schéma de la langue

schéma langue

Merci à François notre caviste du V and B de Château Gontier pour ses conseils pointilleux ! Si vous n’avez pas de François dans votre magasin V and B, interrogez Damien, Thomas, Maximilien, Céline, Marie… qui sauront vous aider dans le choix de vos bouteilles ! Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter une bonne soirée dégustation !

quis, odio Curabitur adipiscing elit. vel, venenatis, elementum lectus luctus