Gin : “Je t’aime, moi non plus”

Si le gin a connu un fort succès le siècle dernier, il a longtemps été boudé, détrôné par la vodka (plus neutre et facile à mélanger)… mais depuis quelques années, le succès lui monte à la tête !

“Le gin est mort, vive le gin”

Inventée par les Hollandais, cette eau-de-vie de genièvre aux vertus médicinales est l’un des deux premiers alcools “plaisir” qui a vu le jour (le second ? Curaçao !).

C’est en Angleterre que le gin s’est totalement démocratisé à la fin du 17ème siècle avec la libération de la distillation (on parle même du phénomène “Gin Craze” – la folie du gin). Avec plus de 9 millions de litres consommés par les Londoniens, cet alcool est vite devenu “le spiritueux à bannir” des sociétés…

“Oubliez les gins… qui vous donnaient mal à la tête !”

Plus élégant que la vodka, le gin est aussi un alcool “personnalisable” à l’infini grâce à l’aromatisation, ce qui en fait aujourd’hui un spiritueux qui à la côte ! Les raisons de son retour ?

  • Le développement des bars à gin en Espagne, qui remet au goût du jour sa consommation en Europe
  • La tendance à consommer de plus en plus de cocktails et notamment le fameux “Gin Tonic” (préparé dans les règles de l’art… c’est magique !)

 

accumsan odio vulputate, dapibus elit. risus